Baisse des impôts en 2020

Informations provenant de Bercy Infos particuliers

Impôt sur le revenu : – 300 €

Bonne nouvelle pour les foyers français, bien que le rachat de crédits reste encore la solution préférée pour diminuer de manière efficace l’endettement des salariés, professions libérales, retraités…, le projet de loi de finances 2020 prévoit une diminution de l’impôt sur le revenu de 300 EUR en moyenne pour 19,6 millions de foyers fiscaux.

Ceci sera dû à l’abaissement de la première tranche qui passera de 14 % à 11 % afin de concentrer cette mesure sur les ménages les plus modestes.

Taxe d’habitation : bientôt la fin

Ce projet de loi poursuivra également la baisse de la taxe d’habitation : pour 80 % des Français elle sera supprimée en 2020 et en 2023 cet impôt ne devrait plus exister.

Prime exeptionnelle pouvoir d’achat

Cette loi de finances reconduira également la prime exceptionnelle pouvoir d’achat, si votre employeur est en mesure de la distribuer. cette prime est exonérée de l’ensemble des cotisations et contributions sociales (salariales et patronales) et également exonérée de l’impôt sur le revenu dans la limite de 1000 EUR par bénéficiaire.

Prime d’activité

Elle revalorisera également la prime d’activité à hauteur de 0,3 %.

Les retraités ne sont pas oubliés

Elle indexera sur l’inflation les pensions des retraités les plus modestes (celles qui n’excèdent pas au cumul 2000 EUR bruts mensuels. Pour ceux qui ont un revenu supérieur, les retraites n’augmenteront que de 0,3 %).

AAH et minimum vieillesse

Elle revalorisera l’Allocation Adulte Handicapée (AAH) ainsi que l’allocation de solidarité aux personnes âgées (ASPA). Ces revalorisations porteront le montant de ces allocations à plus de 900 EUR pour une personne seule.

Relativisons ces bonnes nouvelles !

Une augmentation de 0,3 % sur une retraite de 2000 €/mois correspond à 6 EUR supplémentaires.

Une retraite de 1500 € indexée sur une inflation annuelle de 1,1% (juillet 2018 à juillet 2019) correspond à 16,5 € supplémentaires par mois.

Une baisse d’impôt sur le revenu de 300 EUR correspond à une diminution de charges de 25 EUR par mois à condition d’être imposable d’un montant supérieur à 300 EUR.

Une prime d’activité de 180 €/mois mois augmentée de 0,3 % représente une augmentation d’un demi euro par mois.

la taxe d’habitation représente la mesure la plus démonstrative, encore faut-il relativiser en lissant son effacement sur 3 ans voire 6 ans.

Conclusion:

Pour la majorité des foyers victimes d’une baisse de revenus ou d’un aléa de la vie, le rachat de crédits reste et restera la principale mesure d’urgence pour lutter efficacement contre un endettement excessif.

Pour alléger fortement le poids de vos mensualités, le rachat de crédits à Pau restructure les crédits des salariés, retraités, professions libérales etc… dans toute la France métropolitaine.

Vous souhaitez une étude de faisabilité chiffrée, réalisée par un véritable expert du rachat de crédits à Pau ?

Etude gratuite, confidentielle et sans engagement.

Vous la recevez sous 24 heures à 48 heures par mail : Formulaire en ligne