Restructuration de crédits pour particulier, à qui s’adresser ?

La quasi-totalité des Intermédiaires en Opérations de Banque spécialisés dans la restructuration de crédits (ou regroupement de crédits) pour particulier sont mandatés par les mêmes banques. Ces établissements bancaires, très souvent des filiales de grandes banques françaises, sont peu connus du Grand Public et ont développé des offres spécifiques leur permettant d’intervenir lorsque les banques de dépôts n’ont plus de solution à proposer. => Simulation gratuite

Mais devant la multiplicité des offres, la restructuration de crédits apparaît complexe pour la plupart et très souvent plusieurs intermédiaires sont sollicités en même temps pour un même dossier. Cette réaction tout à fait naturelle dessert à terme le dossier à la fois vis-à-vis des intermédiaires de crédit et également vis-à-vis des prêteurs.

Le nombre de ces derniers ne dépasse pas la dizaine, ils ont chacun leur spécificité ce qui nécessite l’intervention de professionnels du crédit.

Heureusement, en France, cette activité est entièrement réglementée, elle est contrôlée par des institutions d’État comme l’ORIAS et l’ACPR.

Chaque intermédiaire en opérations de banque doit obligatoirement être inscrit à l’ORIAS, registre unique des intermédiaires en assurance, banque et finance.

Il est facile de vérifier cette inscription sur le site : www.orias.fr, sur le haut de la page d’accueil un champ est dédié à l’identification de votre interlocuteur dans le registre, identification attestant que son activité est contrôlée tous les ans par l’ACPR (Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution : acpr.banque-france.fr)

Vous pouvez l’identifier soit avec son nom s’il est indépendant, soit le nom de sa société, soit son numéros ORIAS s’il vous l’a communiqué. En l’absence de cette identification, redoublez de vigilance et ne donnez pas suite à une quelconque proposition de financement.

Faites-en de même s’il vous demande un versement (frais de dossier, assurances…) car la loi MURCEF précise bien que « Aucun versement de quelque nature que ce soit, ne peut être exigé d’un particulier, avant l’obtention d’un ou plusieurs prêts d’argent ».

 

Des propositions identiques ?

Vous avez bien compris que si les offres de regroupement de crédits pour particulier émanent des mêmes établissements bancaires, les intermédiaires en opérations de banque vous proposeront, dans l’absolu, les mêmes offres, les mêmes taux débiteurs et des possibilités de durée de financement très proches.

Nous disons bien « dans l’absolu » car certaines études demandent du temps pour explorer toutes les possibilités offertes par les banques prêteuses. Par exemple un propriétaire ne doit pas forcément hypothéquer son bien pour obtenir un regroupement de crédits. Parfois un regroupement partiel, en laissant en place le prêt immobilier par exemple, s’avère être plus judicieux si les ratios financiers le permettent.

L’erreur à ne pas commettre est de faire travailler plusieurs intermédiaires en même temps car si votre demande est présentée dans les mêmes établissements bancaires, ce qui risque d’arriver de par leur faible nombre, cela vous desservira tout simplement.

Votre choix se basera très souvent sur des critères subjectifs, attrait du site Internet, disponibilité de votre interlocuteur, son écoute active ou pas, son discours professionnel ou pas.

Quoiqu’il en soit le concept de « l’interlocuteur dédié unique » permettant d’analyser, de vous conseiller, de monter le dossier de financement et de vous accompagner jusqu’au déblocage des fonds, reste le concept le plus fiable à nos yeux.

Notre simulation gratuite transmise par e-mail sous 24h est le reflet précis de la meilleure proposition bancaire possible que vous pouvez obtenir => Simulation gratuite